top of page

K. Mbappé, le 49.3 du football français


Dès que le football français a un problème, il suffit de dégainer Mbappé pour sauver les meubles.

L'ex président de la FFF déraille ? Mbappésuperman intervient et tout redevient normal.

La France perd en finale de la Coupe du Monde 2022 ? Le président de la République le marque à la culotte pour passer à la télé même si cela veut dire faire un selfie avec la défaite; une défaite avec le roi de la finale, roi déchu mais roi quand même.

Lloris quitte les Bleus et son brassard ? Le sélectionneur sort du chapeau Mbappé qui fait la une comme si le bout de tissu était un trophée ! (Griezmann voulait aussi ce bout de tissu...)

Maintenant passons aux choses sérieuses:

Pourquoi le PSG n’arrive pas à gagner la C1 ?

Le PSG a beaucoup d’argent, et malgré sa manne financière, le club ne parvient pas à remporter la Ligue des Champions. Ce n’est pas lié au hasard. Le PSG s’y prend mal. Sa politique du star-system n’a rien à voir avec le football qui réclame avant tout la complémentarité des onze titulaires auxquels il faut rajouter cinq joueurs, le nombre de remplaçants tolérés. Messi gagnait tout à Barcelone grâce à André Iniesta et Xavi, deux pourvoyeurs de caviar. A Paris, il n’a pas l’équivalent au milieu de terrain désertique de la capitale. Il faut donc : un très bon gardien, de très bons défenseurs, de très bons récupérateurs-relayeurs dans le rôle de créateurs, et pour finir de très bons attaquants chargés de la finition. Si un seul poste est laissé vacant, il est impossible de bâtir une équipe compétitive. En plus, il faut des remplaçants presque aussi efficaces que les titulaires. Ensuite, il est nécessaire d’avoir un encadrement technique à la hauteur.

Au lieu de se renforcer, les Parisiens se sont affaiblis avec les départs d’Adrien Rabiot et d’Angel Di Maria, tous deux désormais à la Juventus Turin. Le PSG façon Qatar est impatient : en 2011, tout avait bien commencé par la nomination de Leonardo, directeur sportif qui fin décembre 2011 fit nomme Carlo Ancelotti sur le banc des entraîneurs, à la place d’Antoine Kombouaré (2009-2011)- histoire de marquer l’arrivée de la nouvelle direction- mais l’Italien décida de partir pour le Real Madrid en 2013, jugeant impossible de travailler comme il le souhaitait. Cet immense entraîneur, au palmarès rutilant n’a jamais été bien remplacé. Lui ont succédé : Laurent Blanc (2013-2016), l’Espagnol Unai Emery (2016-2018), l’Allemand Thomas Tuchel (2018-2020), l’Argentin Mauricio Pochettino (2021-2022), Christophe Galtier depuis 2022…

Comment peut-on espérer gagner la C1 2023 quand on a fait signer l’entraîneur qui a perdu la finale de la Coupe de France 2022, avec Nice facilement vaincue par Nantes (0-1) ? Depuis son arrivée en L1, il y a douze ans, le PSG a épuisé sept entraîneurs. Ce n’est pas avec cette mauvaise habitude que l’on peut construire un solide projet. Cette façon de renvoyer le personnel n’est jamais commentée négativement par les principaux concernés parce qu’ils partent tous avec une somme d’argent considérable. On ne construit rien sur de l’à-peu-près, et le football sort toujours vainqueur des grandes désillusions que collectionne le PSG-Qatar en Ligue des Champions puisque c’est le trophée visé avec obsession. Quand on sait que la Juventus Turin est allée neuf fois en finale de C1 pour ne ramener que deux trophées, on a plus conscience des difficultés qu’il faut surmonter dans la plus grande compétition européenne qu’en France seule l’O.M a remporté sous la présidence Bernard Tapie. Une C1 (1993) depuis sa création… en 1956.

Les joueurs qui signent à Paris sont surtout motivés par l’argent. Messi est venu au PSG parce que Barcelone ne pouvait plus le payer. Neymar ne veut pas en partir parce que personne ne peut lui donner autant d’espèces sonnantes et trébuchantes comme sa façon de jouer, les pieds souvent décollés du sol, d’où ses blessures récurrentes. « Le football c’est l’accord du pied avec la terre », a dit Albert Camus. Mbappé, quant à lui, est resté au PSG parce que le Real Madrid ne voulait pas lui donner un salaire moindre qu’à Paris. Le Real Madrid est la vraie star du club madrilène alors que Mbappé est placé au-dessus du PSG. Il est évident que le Français jouerait au Real Madrid, s’il avait choisi la qualité de jeu. Dans le plus grand club du monde, il évoluerait sous les ordres de …. Carlo Ancelotti. Karim Benzema y est pleinement épanoui. L’ex-joueur de Lyon est entouré de joueurs confirmés- Lucas Modric (Modric, Ballon d’or 2016) et Toni Kroos- qui améliorent les jeunes comme Vinicius junior, et les deux Français : Eduardo Cavaminga et Aurélien Tchouaméni. Le PSG s’est trompé : il fallait recruter le Brésilien Vinicus Junior et non pas Neymar Junior, arrivé à Paris en terrain conquis avec son nom sur la Tour Eiffel, honneur que n’a jamais eu le général de Gaulle.

Les grands joueurs il faut les recruter quand ils sont en devenir et non pas quand ils ont déjà brillé ailleurs. Si Mbappé est si fort pourquoi ne fait-il pas gagner le PSG en C1 ? A vrai dire, le meilleur français en activité reste Karim Benzema, Ballon d’or en titre. Et le meilleur attaquant du monde actuel est le Erling Haaland (Manchester City). Benzema et le Norvégien sont toujours qualifiés en C1 2023 alors que Messi, Neymar et Mbappé la regardent à la télévision. Mbappé est un intouchable. C’est un as de la com. On le brandit que ça ne tourne plus rond.

Comentarios


bottom of page