L'équipe de France de football ou de la délinquance ?

Un bon paquet de joueurs retenus en équipe de France de football sont des champions de la délinquance, mais chut ! la France est championne du monde !

Bien sûr, il y a pire, comme non exemple, tel un ancien premier ministre qui va en taule parce qu'il couvre un ex locataire de l'Elysée, j'en passe et des combines encore plus diaboliques, suivez mon regard vers un chatelain amateur de courses automobiles.

Passons au sport, au football. Enfant, je me souviens des frasques de Vignal. En ce temps-là le talent n'était pas récompensé à sa juste valeur. Alors, le grand gardien des Bleus a dévié de la bonne trajectoire, quand sur le terrain il savait souvent deviner celle du ballon.

Enfant - c'est là que ça se décide- j'aimais le football car c'était un monde parallèle où on essayait de ne pas reproduire les travers de la société traditionnelle.

En 2022, ce temps-là est fini.

Bien sûr, il y a eu le Heysel qui est passé par là, avec ses lamentables anglais qui ont massacré des Italiens.

A présent, au sein de l'équipe de France, il y a des "internationaux" accusés de viols répétés, de sextape, de chantage, de violence envers une ex conjointe et sur une ex redevenue compagne officielle. Et dernière affaire: des images qui montrent un joueur tirer dans un chat comme si c'était un ballon. Il y a aussi le joueur contrôlé bituré au volant... Et pas n'importe quoi. Quelle débandade ! Si j'avais 8 ans, je détesterais le football du 21e siècle. Mieux vaut s'intéresser au bowling ou alors aller manger une pizza entre amis.

Monde bizarroïde, on on entend rire quelqu'un de la cruauté sur un animal.

Demain vont-ils s'entraîner à tirer des penaltys avec des bébés ?

Et pas un mot des dirigeants. Silence radio. Refrain bien connu: tout ça appartient au domaine privé, cela relève de la sphère intime.

Enfant - encore et toujours- j'ai eu pour modèles Roger Piantoni et Raymond Kopa. Je regardais leurs photos dans Football Magazine. Je ne les voyais jamais jouer. Ils représentaient la France de la plus belle des façons. ils étaient d'origines étrangères. Plus Français qu'eux il n'y avait pas. Eux, c'étaient des vrais artistes. De vrais footballeurs. De vrais êtres humains. Hommes de l'avenir, souvenez-vous d'eux !