L'OGCNice 2022: beaucoup de com. mais où sont les joueurs clefs ?

Dans les années 1970, le Gym avait une superbe équipe. Une galaxie de très grands joueurs malheureusement pas récompensés par un titre important.

La direction de l'OGCNice sous INEOS communique avec une chansonnette: celle de la notion de plaisir, de sourire. Comme si ça suffisait.

On n'a jamais vu un sourire marquer un but !

Comme si un concours de pétanque baptisé Trophée Andy Delort allait créer une union de fer entre tous les joueurs. Je n''ai jamais vu Pelé jouer aux boules sur la place Arson. Ni Dominique Rustichelli.

En 1998, la France est devenue championne du monde alors que les joueurs ne s'entendaient pas tous. Les victoires soudent et peuvent créer l'amitié, par contre une équipe d'amis n'a jamais fait gagner un titre. En 2002, la France soit disant Black Blanc Beur a lamentablement échoué.

C'est la même chose au cinéma: Louis Jouvet et Michel Simon se détestaient mais ils ont immortalisé une des plus grandes scènes du cinéma, celle de : "Vous avez dit bizarre, tiens comme c'est bizarre..."

Le nouveau communicant de l'OGCNice dit qu'il faut avoir le sourire mais Buster Keaton n'a jamais souri et c'est l'un des plus grands comiques de l'Histoire avec Chaplin et le duo Hardy-Laurel.

Pas la peine de virer Galtier si c'est pour entendre la même chansonnette pour endormir tout le monde.

Qu'un vestiaire vive bien c'est le b.a ba du sport, n'importe lequel.

Les amoureux de l'OGCNice veulent voir de grands joueurs comme il y en a souvent eu à Nice. Dans les années 1950 et 1970, Nice était un club plein de cracks.

Il faut donner les moyens à Lucien Favre de jouer les premiers rôles et donc de recruter intelligent. Confectionner un catalogue d'espoirs ne sert à rien.

Il faut mélanger jeunes et tauliers, maçons et architectes. Défenseurs, milieux et attaquants.

Composer un ensemble de joueurs complémentaires et non pas des joueurs qui mangent de la pissaladière ensemble ! D'ailleurs à Nice, les pizzas devraient être interdites de vestiaires au profit des farcis, de la pissaladière et de la socca ! Et du pan-bagnat !

Où est le triangle niçois (goal et deux défenseurs centraux). Qui est le grand récupérateur ? Le joueur aiguilleur ? Le finisseur capital ? Et il faut doubler les postes.

Voilà de quoi je veux entendre parler ou voir se réaliser. Le pipeau n'est pas instrument que j'affectionne.

Point positif: le jeune K. Thuram est un Jean-Noël Huck sur le point de se réaliser. S'il jouait au PSG, il serait en équipe de France.

Le discours lénifiant sur il faut être heureux pour bien jouer, a été mille fois entendu.

INEOS voulait mettre plus de 5 milliards d'Euros pour acheter Chelsea.

Quelle enveloppe pour améliorer Nice ?

Le football n'est pas une science exacte. Galtier nous a fait croire qu'il n'a pas gagné à Nice parce qu'il n'avait pas les joueurs pour gagner, et maintenant, ils pensent qu'à Paris, il va gagner grâce aux joueurs. Donc un entraîneur en sert à rien ! Neymar n'a bien joué qu'à Barcelone. Il est incapable d'assumer le rôle de leader.

Le patron du football à Nice s'appelle Lucien Favre. Tout le reste c'est de l'enrobage médiatique pour gens qui n'y comprennent rien.

Avoir battu Paris en 8e de Coupe de France, à Paris, cela n'est pas un titre. Ce n'est rien du tout, surtout que Nice c'est vautrer en finale !

La défaite de Nice en finale de la Coupe de France 2022 est une plaie ouverte. Pas refermée du tout.

Le premier travail de Favre est de la refermer.