La France de "Dédé" ? Les champions du monde de l'ennui

Quand on aime le football spectacle il faut éviter de voir les joueurs de l'équipe de France sous la direction de D. Deschamps. A moins de vouloir s'endormir devant la télé.


Qualifications pour Coupe du Monde 2022

Mercredi 24 mars 2021

France 1-1 Ukraine

But pour la France : Griezmann (19e)

But pour l’Ukraine : Kimpembe (57e csc.)


L’ennui était au rendez-vous, comme d’habitude avec l’équipe de France, ou plutôt l’équipe de Deschamps car la star de l’équipe c’est lui. Aucune vraie star dans l’EDF : Mbappé, Griezmann et Pogba sont des créatures médiatiques pour prendre le relais de K. Benzema, lui vraie star au Real Madrid depuis 12 ans ! On lui préfère Giroud, une ombre qui a marqué 44 buts. Rien d’étonnant quand on a joué 106 dans l’équipe de France. Beaucoup sont des abonnés : Lloris, le roi de la langue de bois (121 sélections), Griezmann (87), Pogba (75) [titulaire en EDF quand il était remplacé à Man United. Donc favoritisme évident], Varane (71) [joueur surcoté qui a la carte que n'avait pas Philippe Noiret], voilà pour la colonne vertébrale. Ils sont et seront toujours là. Cette équipe n’a aucun fond de jeu. Un football à l’emporte-pièce. Il ne faut surtout ne pas perdre.

En face, il y avait beaucoup de joueurs du Dynamo Kiev, donc une grande solidarité. Ils méritent le nul. Et c’est bien pour leur entraîneur, A. Chevtchenko, un des beaux plus attaquants de l’Histoire et non pas un destructeur de jeu comme était le football de Deschamps qui passait son temps à détruire le jeu adversaire. L’anti-football quoi. Il en faut mais pas que ça. Le pragmatisme de Deschamps ? Gagner sans la manière. Plus personne ne se souvient de la victoire française en finale de la Coupe du monde 2018. Une victoire qui s’est dessinée grâce à l’intervention de la vidéo. Contre l’Ukraine, pour le premier match des qualifications du Groupe D, le but français est intervenu sur un tir de Griezmann et non pas sur une action collective. Ensuite, on n’a plus rien vu. Mbappé invisible. Son sélectionneur l’a défendu comme d’habitude : « Il y avait deux ou trois joueurs sur lui… » Explication convenue. On dit ça aussi quand Neymar n'avance pas. Nul sur le terrain, Mbappé y est pourtant resté, alors que Coman, en vue, a été sorti à la 64e minute. Ah ! il est vrai que Mbappé est la tête de gondole. Dans les publicités télés ont a vu que lui, il est partout. Visiblement la pression, il ne supporte pas. Le 14 mars 2021 lors de PSG-Nantes (1-2), Mbappé a fait une passe à l’adversaire qui a mis Nantes sur orbite pour gagner le match. On a «fusillé» Hatem Ben Arfa pour moins que ça. Mbappé, Pogba, Giroud, Griezmann, Varane, Lloris et Kimpembe peuvent rater vingt matchs de suite, ils seront toujours préservés. La méritocratie c’est de la science-fiction. Tous ces joueurs sont de piètres joueurs par rapport à Roger Marche, Marius Trésor, Maxime Bossis, Roger Piantoni, Raymond Kopa, Jean Tigana, Alain Giresse, Michel Platini, Eric Cantona, Zinedine Zidane et Karim Benzema. Ils bénéficient de tout ce qu'ont fait ces joueurs pour installer le football sur le devant de la scène. Leurs successeurs engrangent le fruit du travail de tous ces véritables grands joueurs, eux. Les joueurs de Deschamps vivent sur leur statut commun de Champions du monde: c'est de la pure mégalomanie. Leur football brille par le manque d'intelligence. Ni construit. Ni spontané, ou si rarement, à part l'exploit de Griezmann, sur une initiative qui ne doit rien à personne. De temps ça marche, rappelons qu'il touche 2,9 M€ par mois à Barcelone. A ce tarif-là, il devrait marquer 3 buts par match. Les deux prochains adversaires des Bleus sont le Kazakhstan et la Bosnie-Herzégovine. Des matchs qui devraient permettre à Mbappé de faire un triplé, a moins d'un nouvel accident industriel.

Les amateurs de football porté par l'enthousiasme doivent attendre l’arrivée de Zidane à la tête des Bleus pour revoir du beau football. Le meilleur joueur de Deschamps, c’est Kanté. Un ultra défensif. C’est lui le taulier, alors que d’habitude le taulier en EDF s’appelle Kopa, Platini et Zidane. Kanté est un joueur fabuleux dans son registre. Il mérite tout ce qui lui arrive - en plus humainement il est merveilleux- mais la signature française c’est la création et non pas la destruction. Kanté c'est le ciment, le marteau. Manque le bijou, la fenêtre ouverte sur le soleil. On doit subir Deschamps car il a gagné la Coupe du monde 1998 (joueur) puis une autre en 2018 (sélectionneur). Il a les titres mais aucun talent de jeu. Ce ne sera jamais Cruyff ou Zidane. Jamais. L'image de l'EDF est à son image. Ennui, charisme à l'état zéro. Où est le vrai Deschamps: le perdant de l'Euro 2016 au SDF ou le vainqueur de la Coupe du monde 2018 ? Il est surtout un grand diplomate sachant se maintenir au poste tant envié. Le destin de Gignac, lui, s'est joué sur un tir contre le montant de la cage portugaise. Le football ne tient qu'à un fil. Contre l'Ukraine, il était perdu. Ou tant cousu de fil blanc que cela en devient désespérant. Tous ces joueurs français sont des millionnaires. Ils n'ont plus rien à prouver. Seuls les grands entraîneurs/ sélectionneurs savent refaire gagner un même groupe. Exemple Zidane au Real Madrid.