Laporte claque la porte de l'équipe de Deschamps pour jouer avec l'Espagne !

Très bonne décision d'Aymeric Laporte qui estimait n'avoir jamais sa chance avec la sélection de Deschamps qui est adepte du groupe, comme s'il dirigeait un club.


Capitaine chez les jeunes internationaux français, Aymeric Laporte né à Agen aime la France et l'a prouvé. Cependant après réflexions, il a demandé la naturalisation espagnole. Il y a droit et cela se comprend. A 17 ans, il a été recruté par Bilbao qui connaissait ses origines basques. Les clubs français ont été incapables de le retenir. Ensuite, Pep Guardiola l'a fait venir à Manchester City où il n'est pas toujours titulaire mais où il empile les trophées. Très respectueux des consignes, c'est un joueur devoir, dur sur l'homme. Son seul handicap : les blessures. Cela l'a sans doute empêché d'éclore en équipe de France A, à un moment donné. Deschamps à son duo de défenseurs centraux: Kimpembe et Varane. Ils ont chacun leur place attitrée, réservée, quoiqu'ils fassent, qu'ils jouent bien ou mal en club ou en sélection. Au Real Madrid, on a vu plusieurs fois Varane faire d'énormes toiles, surtout quand Ramos ne joue pas. Pareil pour Kimpembe au PSG. Les deux ne sont pas des assurances tous risques. Deschamps a une quinzaine de joueurs. Les autres servent à faire du remplissage. Personne ne râle car il ne électionne que des remplaçants trop contents d'être présélectionnés alors qu'ils n'ont pas le niveau international.

Prenons par exemple Griezmann qui échoue au Barça. Qu'importe! Il se relance toujours médiatiquement grâce à l'équipe de France. Et Pogba ? Pas rayonnant à Manchester United où il était remplaçant avec Mourinho. Qu'importe ! Il se relance toujours médiatiquement grâce à l'équipe de France. Le football a changé depuis qu'il n'est plus nécessaire d'être champion national dans son championnat pour disputer la C1. Le nouveau règlement qui permet d'élargir parfois la qualification aux quatre premiers a permis la gloire à Wenger, Pogba, Griezmann... D'aucuns disent: 4 e... c'est comme 1er ! L'économie a flingué le football de haute compétition.

Le sélectionneur a son groupe et il s'y tient. Il est adepte du même noyau de joueurs parce qu'il est justement sélectionneur et non pas entraîneur. Il a trop peu souvent ses joueurs sous la main pour tenter des coups avec d'autres. Il a fait devenir Mbappé international parce que cela s'imposait. Quand il reprend Rabiot, il fait taire les critiques qui le disent rancuniers. Deschamps pense à tout: autant à la communication qu'au terrain. Avec lui aucun joueur ne sort du rang. La qualité du jeu n'est pas son obsession. Gagner suffit. Pour voir du beau faut aller voir les vétérans, avait-il dit avant la Coupe du Monde 1998. Il sait que Platini n'a pas soulevé le trophée majeur. Donc la qualité ne fait pas tout.

Laporte ne pouvait qu'être remplaçant ou alors il lui fallait marquer trois buts par match pour être aligné en équipe de France A.

Avec l'Espagne, il a plus de chance de jouer titulaire: il peut jouer en défense centrale ou défenseur latéral.

On a déjà vu des joueurs changer de sélection nationale. Jadis on a vu des joueurs se naturaliser pour pourvoir jouer car l'arrêt Bosman n'existait pas pour permettre la titularisation en club de plusieurs joueurs non sélectionnables dans le pays du championnat où il évoluent.

A 27 ans, Laporte n'avait plus de temps à perdre.

Dommage que Benzema et Ben Arfa ne puissent plus jouer pour l'Algérie et la Tunisie, parce qu'eux aussi ne peuvent plus jouer avec les Bleus. Fini, stop, Tintin !

La double nationalité peut choquer mais il y a en d'autres dont on parle moins: Anne Sinclair, franco-américaine; l'actuel ministre de la Justice, franco-italien, que Claude Lelouch compare à Lino Ventura, et Manuels Valls franco-espagnol. Pour ma part j'ai des origines italiennes mais je suis fier d'être 100 % de nationalité française. Il est impossible d'avoir deux mères. Ou alors, on a été conçu par éprouvette, français de laboratoire. On n'arrête pas le progrès ! Il est possible qu'à l'avenir les sélections nationales s'ouvrent aux étrangers. Je parle football, en rugby c'est déjà le cas.