Le bal des faux-culs à l'Ennui des César

Nuit des César 2022

L'an passé, ce fut affligeant avec des procureurs de partout. Des donneurs de leçons inaudibles.

Cette année encore plus raté.

Le présentateur semblait absent. Il est vrai qu'un jour, il a annoncé qu'il renonçait à la télévision.

Dans la salle, le bal masqué des faux-culs que l'on retrouvait sur scène. Bal masqué mais pas tous. On a deviné la ministre de la Culture qui avait laissé entendre que le champion Nadal se dopait pour gagner. Elle était masquée. C'est mieux ainsi. Elle n'a pas pu commenter si l'élu meilleur acteur a parfois joué dopé. Cet acteur de talent, ce qui n'est pas courant, tranche avec ses confrères car lui se réfère à Jules Berry et Michel Simon , et non pas à Tom Cruise ou John Travolta.

Des faux-culs car à 99 % tous ces gens votent à gauche quand la chaîne qui diffuse les César est dirigé par quelqu'un qui n'est pas leur tasse de thé. Alors, ils sont bien contents d'être masqué. Cela permet de bâillonner leurs pensées. Ils ne veulent pas cracher dans la soupe comme jadis le fit celui qui a envoyé au cimetière une actrice, la frappant comme si elle était un punching-ball. Les intermittents du talent avaient tous la main sur le pli de leur académisme de peur de ne plus tourner. Michel Audiard et Coluche sont vraiment morts.

Dans ce bal des faux-culs, une Neymar de l'Art dramatique a confondu la Nuit des César avec le Moulin Rouge. L'Art dramatique consiste à dévoiler son âme. Hélas! la dernière grande actrice vue à la soirée des César reste Annie Girardot. Un grand moment de télévision ne s'invente pas.

A mes yeux, la soirée des César est morte lors de l'édition où l'on vu un histrion dire que Delon avait oublié son cerveau en Suisse.

Il ne suffit pas de faire de l'humour pour en avoir. On l'a encore vu lors de cette cérémonie des César qui ne fut qu'un défilé de promoteurs de spectacles.

La soirée fut dédiée à Gaspard Ulliel. Celui qui ne faisait pas le trottoir médiatique n'a rien raté.