Le poète Soupault à la BNF dans L'Invention du Surréalisme

Pour une fois pas considéré comme la cinquième roue du carrosse, Philippe Soupault est l'un des phares du XXe que j'ai vu très souvent toute la décennie des années 1980. Il vivait dans une résidence médicalisée où il restait fidèle à sa jeunesse.

L'invention du Surréalisme

Bibliothèque François-Mitterrand

Quai François Mauriac,

Jusqu'au 14 août 2021


"À travers plus de 200 pièces réunies pour l’occasion, L’Invention du surréalisme invite à suivre les pas d’André Breton, Louis Aragon, Philippe Soupault, Paul Éluard et les autres lorsque, de 1918 à 1928, ils se lancent dans la conquête de territoires inconnus."

Voilà ce que l'on peut lire à propos de cette exposition qui avait été prévue du 17 novembre 2020 au 7 février 2021, mais le C-19 est passé par là. Quand on sait que Guillaume Apollinaire l'un des précurseurs du Surréalisme est mort de la grippe espagnole, j'imagine la stupeur de Philippe Soupault s'il était encore parmi nous. Le poète né en 1897 a quitté la surface de la terre en 1990. Il fut le dernier survivant de cette époque exceptionnelle qui a vu la réunion d'un grand nombre de talents. Je n'ai jamais compris pourquoi la nouvelle génération ne rendait pas plus visite à Philippe Soupault qui laissait accessible son numéro de téléphone dans l'annuaire pour que l'on puisse le joindre en cas de nécessité absolue, il pensait aux "réfugiés politiques", lui qui fut ami avec le turc Nazim Hikmet, tant de fois emprisonné. On parle souvent de charisme à propos d'hommes politiques ou de sportifs ou de je ne sais qui. Je peux vous dire que lorsque Soupault entrait dans une pièce, on percevait le souffle de l'esprit. C'est pour ça que j'ai voulu aller le voir. Il m'a fait cadeau de son amitié. Il était aussi intelligent que sensible. Ce n'est pas donné à tout le monde. Jamais il n'a joué au rôle de grand homme alors qu'il était un artiste majeur du XXe siècle. Notre époque confond vedette et artiste. Tant pis pour elle !

Le catalogue n'évacue pas Philippe Soupault comme tant de livres. Si Soupault est toujours écarté c'est tout simplement parce qu'il quitta le mouvement surréaliste en 1926. Ses amis ont fait croire qu'ils l'ont mis dehors mais c'est lui qui est parti car tout devenait trop clownesque à son goût. Aux intrigues de pouvoir, entre André Breton et Tristan Tzara, il préféra le voyage. Ses amis l'ont traité de tous les noms parce qu'il était devenu journaliste mais Breton vivait de la vente de manuscrits auprès du couturier Jacques Doucet. Ensuite, il vendit des tableaux comme Paul Eluard. Ils ont critiqué Soupault qui pourtant a édité beaucoup d'entre eux. Jamais Soupault n'a écrit un mot contre ses amis qui eux ne s'en sont pas privés. Ils enviaient sa liberté. Lui fut vraiment un poète jusqu'à sa mort. Les autres ne le sont pas restés. Ils ont été dévorés par l'ambition. Ils portaient des masques, pas lui.

Le Surréalisme a été crée par Breton et Soupault, dans sa première phase. Il n'y avait pas Aragon et encore moins Eluard. En 1917, Apollinaire présente Breton à Soupault, ou le contraire, en leur disant: "Il faut que vous deveniez amis". Admirable. Un mariage amical. Ensuite, en 1919, Soupault et Breton ont créé la revue Littérature, entièrement financée par Soupault, nommé gérant. Au printemps 1919, ils écrivent Les Champs magnétiques, l'un en face de l'autre, et aussi un peu chacun chez soi: à l'hôtel des Grands-Hommes pour Breton, et au quai Bourbon, pour Soupault. Ensemble, ils écrivaient des phrases- selon le principe du Cadavre exquis- sans le contrôle de la raison. Le début est de Soupault. Ainsi naquit l'écriture automatique. Ils s'inspirèrent des travaux du docteur Pierre Jamet qui incitait les aliénés à écrire tout ce qui leur passait par la tête. Philippe Soupault m'a dit que Breton ne voulait pas qu'ils parlent de Jamet. Soupault n'était pas d'accord pour mentir. Breton voulait aussi corriger ce qu'ils écrivaient. Là aussi Soupault n'était pas de cet avis. Soupault m'a toujours dit: "Ce livre fut une expérience, une très belle et douloureuse expérience". Douloureuse car c'était juste après la fin de la Première Guerre mondiale. Ils naviguaient à vue. Ils ont devancé la Beat Generation, le rock, les Beatles. Ils restent les premiers grands rebelles. Eux se sont inscrits dans la lignée de Rimbaud, de Lautréamont. Pas de show biz !

Donc au départ de ce qui allait révolutionner la littérature, et encore la société, il y a avait Breton et Soupault. Rien qu'eux. Comme Breton connaissait Aragon, le nom de Louis Aragon apparaît à la direction de Littérature. Cette première séquence surréaliste a été suivie par l'épisode Dada au début des années 1920. Les jeunes poètes de l'époque haïssaient la guerre et se sont réfugiés dans la poésie.

Ensuite, certains se sont mieux vendus que d'autres.

Breton a fait carrière dans le rôle du Pape surréaliste.

Tzara est l'exportateur de Dada, de Suisse en France.

Aragon a fait la publicité du communisme.

Eluard a écrit une ode à Staline.

Soupault est toujours resté indépendant d'esprit: il a été grand reporter pour dénoncer le nazisme. Il a été nommé par Blum pour créer une radio antifasciste à Tunis. De Gaulle lui a demandé de rétablir l'information entre les Etats-Unis et l'AmSud. Soupault n'a jamais cessé d'arpenter le monde pour fuir le pesant quotidien. Soupault n'a pas vécu à l'écart de son temps. Il a combattu le fascisme, loin des salons littéraires, lui.

Breton a dit que Soupault était le "plus pur d'entre nous".

Soupault voulait que l'on retienne de lui, sa poésie, rien que sa poésie.

Hommes de l'avenir, souvenez-vous de Philippe Soupault !


Catalogue de l'exposition:

-L'Invention du Surréalisme, BNF éditions, 192 p., 29 €


Renseignements:

Bibliothèque François-Mitterrand

Quai François Mauriac,

75706 Paris Cedex 13


Horaires:

Mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi : 10 h - 19 h

Dimanche : 13 h - 18 h

Fermé le lundi et les jours fériés. Fermeture des caisses une heure avant la fermeture de l’exposition.

7, 9 ou 11 euros l'entrée.

Site très bien fait: L’Invention du surréalisme : des Champs magnétiques à Nadja | BnF - Site institutionnel