top of page

Le président champion de l'inauguration des chrysanthèmes


L'actuel occupant de l'Elysée est l'as des enterrements.

De Johnny Hallyday aux héros de l'Affiche rouge en passant par d'Ormesson et Belmondo.

Il est toujours aux premières loges des éloges, des commémorations qui servent la cohésion nationale, dans la réalité en lambeaux.

Ce n'est que de la com.

Il y a eu Malraux lors de l'entrée des cendres de Jean Moulin. Et puis c'est tout. Que des imitateurs. Du pathos à la louche.

Comment souder la nation quand son leader a dit que les gens qui sont dans les gares correspondent à "rien" ?

Les mots sont importants.

La France n'a pas besoin de fossoyeurs mais de constructeurs.

A son arrivée à l'Elysée, le beau parleur a dit qu'il mettra son nom sur des couvertures de bouquins après son départ de l'Elysée. Il faut faire fructifier la marque construite sur le dos des contribuables.

Comédien raté ? Future vedette de l'édition tête de gondoles comme tous les présidents au chômage ?

Peut-être. Grand chef d'Etat, non.

Un grand président ne dit pas que le peuple= "rien".


Comments


bottom of page