Le Real Madrid jette le légendaire Ramos, fracassé par l'émotion

Le Real Madrid ou plutôt ses dirigeants sont des frustrés qui vivent sur le dos des joueurs qu'ils haïssent en fait. Comment peut-on virer Raul, Casillas et Ramos, trois monuments vivants ? Zidane est parti de lui-même parce que des seconds couteaux oeuvraient contre lui, en coulisses. Qui n'a pas vu Sergio Ramos sonner la charge sur corner pour marquer de la tête, par un coup de casque fantastique, n'a rien vu. Sous prétexte qu'il gagne beaucoup d'argent, on le traite comme un produit avarié.

Sergio Ramos était au Real Madrid depuis 16 ans.

Le capitaine vient d'être balancé comme une vieille chaussette par le club. Il voulait deux ans de contrat avec le maintien des 12 M€ annuels, et le club ne lui en proposa qu'un à 10 M€. Devant ces comptes d'apothicaire, Ramos a accepté les conditions du Real qui lui a rétorqué: trop tard, il y avait un délai de négociations. Ramos est tombé des nues, personne ne lui avait parlé d'un ultimatum. Voilà comment on traite une légende. Les ploutocrates du Real étaient jaloux de Ramos qui avait pris beaucoup de place dans le club parce qu'il était aimé de tous, en les faisant gagner en plus. Son importance était trop grande, il fallait l'éliminer. Zidane n'étant plus l'entraîneur, c'était facile. Ancelotti, le nouvel entraîneur, n'a pas eu son mot à dire, ce qui ne laisse rien présager de bon. Il faut être incompétent pour laisser partir Ramos qui a précisé qu'il n'irait pas au Barça, par respect pour les fans. A 35 ans, il n'a pas l'intention d'arrêter sa carrière.

Le Real a dépensé 100 M€ pour recruter Eden Hazard, l'une des plus grandes déceptions du football actuel. Le gâchis est là ! 12 M€ par pour Ramos, c'était cadeau, vu ce qu'il fait rapporter. Cette année fut une année sans titre mais il était blessé en fin de saison. Eden Hazard a fait illusion, a profité du système pour exploiter son don mais en fait il se moque du monde, incapable d'assumer le rang de grand joueur. Eden Hazard s'est laissé aller physiquement, ne sait pas se préparer comme un grand champion. Le très grand joueur belge s'appelle de Bruyne. Lui ce n'est pas une baudruche médiatique.

Le Real n'est pas correct avec Ramos, capitaine légendaire.

Le défenseur a marqué plus de 100 buts !

Des buts importants, très important.

Ramos n'a pas profité du Real pour gagner des titres, comme Henry qui est venu au Barça pour remporter la C1 qu'il n'arrivait pas à remporter à Arsenal. Ramos, lui, a fait gagner le Real.

Son palmarès est si long et grandiose qu'il faudrait plusieurs pages pour le donner.

Le Real vient de perdre son âme avec le départ du capitaine.

L'année prochaine, le Real va comprendre son erreur. Et devoir la supporter.

Laisser partir Ramos est une forme de suicide.

Il fallait le conserver, le nommer Ambassadeur à vie. On ne laisse pas Ramos à la concurrence.

Cela n'a rien à voir avec le sentimentalisme discount.

Quand une entreprise possédé une telle personnalité elle doit le conserver.

Des Ramos cela ne se forme pas dans les centres de formation.

Ramos a promis de revenir au Real. Sous-entend: quand l'actuel président sera évincé par les Socios. Le président madrilène qui est revenu aux commandes une deuxième s'est illustré cet hiver en voulant faire la Super Ligue européenne. Il s'est rétracté, vu le tollé général. On sait maintenant que les dirigeants madrilènes n'aiment pas les joueurs. Ils ne font que profiter d'eux. Renvoyer Ramos cela revient à mettre dehors la mère de vos enfants parce qu'elle a pris un an de plus, comme vous !