top of page

Le soleil de l'actualité: le champion Mathieu van der Poel...idor


Raymond Poulidor avait prévu que son petit-fils Mathieu, le fils de sa fille Corinne et de son genre Adrie, gagnerait Paris-Roubaix. Il le voyait aussi gagner le Tour de France. En 2021, Mathieu a porté le maillot jaune, ce que n'a jamais réussi à faire "Poupou".

Chez les Poulidor et les van der Poel le talent est transmissible, totalement héréditaire. Si Mathieu est en pleine lumière, il faut saluer son frère aîné de deux ans, David, qui est aussi un cador de la Petite Reine.

Dans ce monde où la bêtise règne de partout sous le devise on ne peut plus actuelle bête et méchant, Mathieu van der Poel est la catharsis du système.

Pour gagner Paris-Roubaix 2024, il n'a pas laissé passer la chance de voir beaucoup de favoris absents après une flopée de chutes. Avec cette victoire, il signe un doublé.

Spécialiste de cyclo-cross, il a appris à éviter de tomber, même si le sol est un ennemi constant des cyclistes qui ne pleurnichent pas comme le piètre défenseur de MU, apeuré par le jeu de tête.

Mathieu est un as des courses en un jour: il collectionne les classiques, les Monuments.

Ce n'est pas une vedette inventée par les médias, c'est un véritable champion.

Il fait du bien car on n'en plus d'entendre sur les ondes, les consultants surtout de football, ex dopés notoires nous casser les oreilles. Des Armstrong de pacotille.

Avec Mathieu van der Poel, on coupe le son et on regarde.

Un bas de plafond a tenté de le faire tomber en jetant une casquette dans les rayons de son vélo. Sans succès. Jadis des Français lançaient des canettes dans ceux de la monture de Fausto Coppi.

Mathieu van der Poel refuse de paraître comme ces sportifs qui paradent avec leur compagne, vulgaire clone de Janine Anquetil.

Raymond Poulidor a eu l'intelligence de pas parler sans cesse de ses exploits de jadis pour ne pas mettre de pression sur ses petits-fils qui devaient chercher sur le net ce qu'avait fait "Poupou" le discret.

Mathieu van der Poel est l'anti Neymar, pitoyable m'as-tu-vu, Ballon plaqué or.

Comments


bottom of page