top of page

Le véritable insoumis c'est Louis Guilloux (1899-1980) et non pas les baudruches du PAF



Parcourant un article à la gloire d'un ancien ministre de François Mitterrand qui a participé au déclin du pays comme tous ses confrères en imposture, depuis quarante ans, et qui vient d'écrire une babiole sur Albert Camus, mis à toutes les sauces, on peut tomber sur un passage évoquant les proches de l'auteur de L'Etranger.

Au milieu de son autopromotion, il dit que Camus a été soutenu par René Char, Romain Gary et Jean Guéhenno, l'oublié qui ne voulait pas grimper dans la hiérarchie sociale de peur de trahir son père, cordonnier.

Il ne cite pas Louis Guilloux, l'un des meilleurs amis de Camus.

Il oublie aussi Francis Ponge, et bien sûr Emmanuel Berl. Et pas de Roger Grenier ni d'Albert Cossery qui m'a dit: "Jamais je n'écrirai sur Albert, mon ami..." Il y a bien sûr Pascal Pia, malgré les tensions. Camus habitait le royaume de l'amitié.

Une bonne occasion de revoir Guilloux sur YouTube et de le relire.

Commentaires


bottom of page