Les héroïques suisses éliminent la morgue française

La Suisse a éliminé la France aux tirs au but, 5-4 car Mbappé a raté sa tentative stoppée par Sommer. Mbappé a tiré sans aucune conviction. Quand son tir est arrêté, il fait semblant de ne pas comprendre. On sent qu'il espère que l'arbitre dise à sa sainteté : "A retirer" mais non, le réel c'est le terrain. La cruauté grandiose du football. Ensuite, il rentre seul aux vestiaires. Personne ne l'a soutenu. Les ignorants vont le fracasser mais il est à l'origine des deux premiers buts français marqués par Benzema qui a amorcé la lumière. Il faut être aveugle ou mal intentionné pour ne pas le voir. Mbappé est un jeune joueur. Très jeune. Trop jeune. On lui donne trop de responsabilités. On en a fait un vecteur économique mais ses épaules ne sont pas assez larges. C'est un intouchable tant sa puissance médiatique est tentaculaire. Les médias français l'ont fabriqué star pour se servir de lui ensuite. Ils le mettent à toute les sauces. C'est un panneau publicitaire humain. L'important dans la séance des tirs au but c'est de tirer en premier. Les Suisses ont gagné le toss, et ils ont tiré en premier car cela met la pression sur le tireur suivant, à chaque fois, et c'est ainsi que Mbappé a craqué à 5-4, ratant le sien pour faire 5-5. Trop de pression sur le gosse de Bondy, sur le "génie français", sur celui qui veut "3 M€ par mois comme Neymar", et blablabla. Maintenant, il va parler sur les réseaux sociaux, les murs des WC modernes. Il a voulu être le sauveur, mais il a été le contraire. "Faut arrêter de dire qu'on a peur" disait-il après un succès à Manchester United suivi d'une élimination ! Mbappé doit apprendre à respecter le football. Le football est plus grand que lui, que nous tous. La preuve, la Suisse a gagné parce qu'elle le méritait. Quant à Deschamps, il va vite dire: "Ce n'est que du football..." Pour faire dégonfler la polémique. Et N'Golo Kanté dans tout ça ? Il a moins brillé donc la France n'a pas gagné car c'est lui qui a tout le temps sauvé les meubles en équipe de France, lui et non pas Mbappé, icône pour le PAF.

Mardi 28 juin 2021

8e de finale de l'Euro 2020

SUISSE 3-3 France

Buts pour la France: Benzema (57e, 57e), Pogba (75e)

Buts pour les Suisses: Seferovic (15e, 81e), Gavranovic (90e +1)

Pendant toute la journée, les médias français, tous sans exception, ont parlé du quart de finale de la France à Saint-Pétersbourg. Ils disaient que vendredi 2 juillet, la France rencontrerait l'Espagne ou la Croatie. Et en définitive, le 1/4 de finale sera Suisse-Espagne...

Quel mépris pour la Suisse ! Le football n'est jamais joué d'avance, ce n'est pas du basket ou du rugby.

Pendant toute la journée, les médias français ont dit que les Tricolores s'embêtaient et qu'ils voulaient voir leur famille, ce qui sera sûrement fait après avoir "battu la Suisse" (Sic)

Les Suisses ont ouvert le score, puis ont raté le K.O. car Lloris a stoppé un penalty, sauvant le 2-0. Tout de suite, derrière, les Français ont marqué coup sur coup deux buts, par Benzema; comme pour remercier Lloris, les Suisses étant sortis du match à force de gamberger sur le penalty manqué.

Ensuite, Pogba a voulu tuer le match et il y est parvenu faisant pencher la balance 3-1. A partir de là, il restait 15 mn. Pogba a fêté son but, fort beau, un tir de 25 mètres. Il a eu tort de célébrer son but de manière ostentatoire, dansant avec un partenaire. Provocation ! C'est donner des munitions aux adversaires. Ils ne s'en sont pas privés, marquant deux fois, coup sur coup, à leur tour.

La France a manqué d'humilité. Ils sont parvenus à sortir de l'enfer mais ils s'y sont remis aussitôt. Pogba avait peint en bleu une mèche de ses cheveux. Un artifice, comme son but qui n'a servi à rien. Le bleu est devenu du blues.

Ce groupe a fait son temps. Le style Deschamps n'existe pas. Et n'a jamais existé. Pas plus comme sélectionneur que comme joueur. Il avait un football rugueux, basta ! Entre Deschamps et Cruyff ou Sir Ferguson, il y a un monde. Et ce monde s'appelle, la classe, la grâce. Deschamps c'est le besogneux qui joue dans la cour des grands.

Il avait réussi à remettre de l'ordre mais cet ordre a explosé: on a vu des disputes sur le terrain, un refus de sortir, des joueurs qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas. Pogba ombre à Manchester United a cru qu'il allait devenir Ballon d'or grâce à l'équipe de France.

Maintenant, il faut se tourner vers l'avenir. Deschamps peut-il avoir la lucidité de se retirer sur son titre de champion du monde 2018 ? Qu'espère-t-il de plus ? Il n'est plus champion du monde, ils ne le sont plus. Ils sont aujourd'hui virés en 8e de finale d'un Euro ! Voilà leur nouveau statut: des sortis en 8e ! Par des Suisses très bien préparés physiquement à l'inverse des Français perclus de crampes. On est champion du monde, le temps de l'ascension. Le titre obtenu, on ne peut que redescendre de son nuage.

Lloris a sauvé la mise du groupe deux fois contre les Suisses parce qu'en fin de prolongations, le gardien tricolore a aussi évité le 3-4. Deux miracles ! Deux très grands arrêts. Lui et Benzema (doublé) ont été à la hauteur. Pas les autres. Plusieurs joueurs de cette équipe de France ont les pieds carrés. Il faut leur demander de tirer à côté pour espérer les voir cadrer un tir ! Ils ont l'adresse d'un éléphant philatéliste.

Deschamps a un contrat pour disputer la Coupe du monde 2022. Et puis quoi encore ? Va-t-accrocher à son poste comme tel animateur de TV pathétique qui ne veut pas quitter l'antenne ? Il serait bien inspiré de céder la place à Zidane. Avec Zidane, on verra une sélection bien plus attractive. La page Deschamps doit être tournée. Les sponsors vont se démener en coulisses pour que leur argent ne soient pas jeter par les fenêtres. La France est redevenue comme en 1982, battu par l'Allemagne alors qu'elle menait aussi 3-1.

La Suisse fabrique des cigares mais c'est la France qui a joué avec le cigare.

A 1-0, la France avait un pied dans la tombe. Lloris l'extirpa une fois mais cela m'a pas suffi.

Les Suisses étaient plus fort mentalement et athlétiquement.

Il faut leur tirer un grand coup de chapeau.

A 3-1, ils ont su revenir et briser l'arrogance française. Un match dure 90 minutes et parfois 120 minutes, plus tirs au but. L'oublier, c'est perdre.


Les 3 premiers quarts de finale de l'EURO: Italie-Belgique, Espagne-Suisse, Danemark-R. Tchèque. A venir Allemagne-Angleterre. Le football est de retour !