Les tennismen français battus par la terre de Roland-Garros

Les médias français nous font prendre des vessies pour des lanternes dès qu'ils parlent de tennismen français. Ils mettent en une des figurants, des marchands de barres chocolatées.

La veille de Roland-Garros 2021, L'Equipe en a fait des tonnes, comme d'habitude, sur les tennismen français: "Requiem pour un quatuor à cordes. C'est la dernière fois que Tsonga, Monfils, Gasquet et Simon foulent ensemble la terre de Roland-Garros. Une occasion de célébrer cette génération exceptionnelle du tennis français". Voila le titre du journal, samedi 29 mai 2021.

Cela fait longtemps que je ne regarde jamais les matchs de ces joueurs. C'est comme si vous jetiez des heures de votre vie par la fenêtre. Leur palmarès en Grand Chelem est consternant:

Tsonga : battu en finale de l'Australie 2008

Monfils: 0 finale

Gasquet: 0 finale

Simon: 0 finale

Ici, je parle de professionnels, pas d'animateurs au Club Med.

Exceptionnelle, cette génération ? En effet, en moins d'une semaine ils ont tous disparu du tournoi. Record absolu !

Tous ces joueurs sont payés pour ne jamais gagner de tournoi du Grand Chelem.

Leur jeu à la consistance d'une glace au soleil.

Qu'importe ! Ils ont une "surface médiatique" importante à défaut de savoir jouer sur la surface de la terre battue. Plus besoin de gagner des matchs pour gagner de l'argent. Ce qui compte c'est "l'exposition médiatique". Côté exposition au soleil, ils ne risquent pas de coups de soleil. Avec eux ce n'est même pas trois petits tours et puis s'en vont !

Quand le tennis n'est pas joué par Federer, Nadal et Djokovic, il ne faut pas le regarder jusqu'à la naissance d'autres grands champions internationaux confirmés.

Pour vaincre dans un Grand Chelem, il faut être intelligent, intelligent et intelligent.

Depuis Noah, rien. Que des vedettes de presse, pas un crack sur la terre battue.

Jacques Tati (photo) est presque moins rigolo.