Les vrais champions (Hamilton, Pocajar,Djokovic…) et les vedettes (Neymar, Leclerc, Mbappé...)


A l'origine, les J.O. étaient des Jeux entre amateurs. Pas question d'argent, de sponsoring, même si des athlètes furent payés en monnaie de singe comme l'immense Jules Ladoumègue disqualifié pour avoir reçu des chaussures à pointes! Il fallait concourir pour soi et non pour un pays. Tout ça a disparu. La multitude de disciplines dans les compétitions sont là pour permettre aux petites nations de sports de gagner des médailles. Petites nations comme la France. Si vous retirez le judo, l'escrime, la natation il ne reste pas grand chose. Le trampoline est aux J.O. ! La pétanque serait plus justifiée.

Dans la kermesse aux idoles, on nous vend Griezmann comme un Ballon d'or mais Barcelone n'en veut même plus pour nettoyer les vestiaires. Le joueur a même été remplacé par Neymar dans une campagne de presse pour jeux vidéo suite à une déplorable séquence filmée où on le voit ricaner devant des moqueries proférées par O. Dembélé contre des asiatiques. Oui, par Neymar, qui a 45 casseroles qui le suit. Vous voyez le niveau. Tous ces joueurs se servent du football et ne lui donnent rien. Affligeant. Et bien sûr silence radio. Griezmann est un produit manufacturé de la FFF. En fait, il n'a pas 1% du talent de Raymond Kopa. Roger Pantoni avait 150 Griezmann dans chaque doigt de pied. Mbappé ? Grand joueur ? Non, il ne sait pas changer de rythme quand il part à l'assaut. Ne sait pas dribbler dans le face à face en pleine course. Aucun jeu de tête. Nul sur les coups de pied arrêté. A part ça c'est un bon joueur comme dirait George Best. Le football est la proie des vautours de toutes sortes, surtout parmi les "décideurs". Voyez ce qu'en dit un profiteur : "Le football est populaire. Il permet une belle lisibilité". Oui, il permet de recenser les imposteurs.

Ces derniers temps, en terme d’années, la presse française sportive en perdition met en une des champions qui n’en sont pas.

On nous dit que Gignac et Thauvin vont remporter la médaille d’or aux J.O. de Tokyo, et ils prennent 4-1 d’entrée devant le Mexique. Pourtant leurs interviews s’étalent de partout, comme s'ils étaient Messi et CR7. Les J.O cela fait parler d’eux. Lisez les propos du sélectionneur Sylvain Ripoll: « On est évidemment déçu du résultat mais aussi du contenu. On aurait aimé jouer un match plus équilibré. Mais il aurait pour ça fallu être bien meilleurs et on doit reconnaître la qualité de cette équipe mexicaine. Pour rivaliser, on aurait dû faire un très gros match, ça n’a pas été le cas. Le score reflète bien la différence de niveau. On doit faire beaucoup mieux, on n’a pas bien récupéré le ballon, on n’a pas su se mettre dans le sens de la route, ni trouver les attaquants. La première chose c’est que maintenant il va falloir digérer cette déception. On n’a que deux jours, il n’y a pas de temps à perdre. On savait qu’on aurait des difficultés contre une équipe aussi mature collectivement. On doit essayer de reproduire ce qu’on a su faire contre la Corée du Sud (victoire 2-1 en amical, ndlr) et ce qu’on perçoit sur certaines séquences à l’entraînement. Il va aussi falloir élever le niveau individuel pour arriver à avoir un collectif plus performant et aller chercher un résultat contre l’Afrique du Sud. » Je vous laisse juge d’un tel tissu de blablablas cent mille fois entendus.

Prenez le cyclisme français : depuis 1985 et la victoire de Bernard Hinault aucun français n’a gagné le Tour de France. Le dernier à nous avoir fait vibrer fut feu Laurent Fignon. On nous dit chaque année : Alaphilippe, Pinot, Bardet et Martin vont gagner le Tour… Rien du tout à l’arrivée, sauf des feux de paille. Une étape, un coup d’éclat et ciao la compagnie. Guillaume Martin (9e à plus d’un quart d’heure de Pogacar en 2021) s’est autorisé à critiquer Mathieu Van der Poel parce que le petit-fils de Poulidor a porté 6 jours le maillot jaune avant de quitter le Tour, mais au lieu de dire n’importe quoi, il devrait l’imiter si possible et non pas parader dans la presse tel un philosophe de chez LIDL. Bientôt celui qui passe pour le pendant de BHL du cycle va être dans le Pléiade. Il est mieux traité que Bachelard. Ridicule sur toute la ligne. Tous ces ignorants ne savent pas que l’Italien Mario Cipollini venait aussi sur le Tour pour gagner des étapes sur le plat avant de fuir les montagnes. Et Alaphilippe, champion du monde ? Bravo pour ce titre et les autres. Cependant, il s’est perdu dans la com. : pipolisation de son couple, tintamarre autour d’un nouveau né… Résultat : 30e à 1 h 43 ’ 6 ’’ de Pogacar) No comment. Pinot ? Aux abonnés absents.

En tennis à part les trois as : Federer, Nadal et Djokovic, rien. Les Français ? Ils comptent leur argent en Suisse ou disent que la cocaïne dans leur urine c’est en roulant une pelle à une fille qu’ils ont attrapé ça comme une chaude-pisse. Tous les tennismen français actuels sont traités en stars dans L’Equipe, tous. Pitoyable. Depuis Noah c'est le désert. Faut remonter encore plus loin que la victoire de Bernard Hinault sur la Grande Boucle. Tenniswomen étrangère (ne parlons pas des françaises qui ne font que prendre l'avion ) ? Osaka a fui la porte d’Auteuil parce que les journalistes osent regarder son jeu de près. Pour ces mesdames messieurs, il faut que les journalistes soient des attachées de presse, sinon dehors !

Il y a pire. Les champions du monde de football 2018 sont des footballeurs de pacotille, à part Lloris et Kanté. Leur club n’en veulent plus, c’est dire l’apport sportif de icônes. Les dirigeants de Barcelone se mordent les doigts tous les matins de donner 36 M€ par an à Griezmann qui n’est même pas un divertissement pour enfants. Il lui en reste grosso modo 20. C'est beaucoup pour joueur au football si quelconque. Pogba ? Il ne laissera aucun souvenir à MU à part d’avoir été surpayé dans une décennie de losers. A l'inverse, lors de l’Euro 2020, on vu que Chiellini, Bonucci et Verratti s’étaient hissés au rang de champions. Leur titre n’a pas été décidé sur un coup de vidéo favorable comme pour les Français en 2018 face aux Croates.

En F1, la presse française rêve de voir le Monégasque Leclerc champion du monde de F1. On lui donnerait la Mercedes de Lewis Hamilton, pas sûr qu’il termine sur le podium. Verstappen c’est mieux, mais il faut qu’il apprenne à garder la tête froide à 300 km/h. Qu’il regarde sur YouTube les courses de King Lewis.

En cyclisme, la presse française vomit sur Ullrich, Armstrong et Pantini mais plus un mot sur Virenque et Jalabert (Info L'Equipe, 2013: La commission d'enquête sénatoriale sur l'efficacité de la lutte antidopage en France dispose d'éléments prouvant que Laurent Jalabert a usé de produits illicites sur le Tour de France 1998.) Ullrich, Armstrong et Pantani sont trois immenses champions. Le dopage est une anecdote dans leur parcours. Les autres n’ont rien à leur envier, à part qu’ils n’avaient pas 10 % du talent des bannis. Si les trois as s’appelaient Plumeau, Torsadec et Durand, ils seraient consultants sur France 2. Les médias français suspectent Tadej Pogacar parce qu’il sourit sur son vélo. Sa mère a expliqué que son fils a toujours aimé sourire en plein effort pour décourager ses adversaires. Bientôt il sera disqualifié ! Les journalistes de la rubrique cycliste lisent tous pourtant du Blondin, dont l’encre était de l’alcool. La chasse au dopage est une hypocrisie comme la vidéo dans le football. Les champions cyclistes sont des champions à part. Armstrong ne tombait presque jamais. Vous avez-vu les chutes en 2021 ? Les cyclistes sont sans cesse contrôlés, c’est une traque, une chasse à l’homme. Le vélo est plus dangereux que la F1. Aux dernières nouvelles, on devrait vibrer aux exploits de Florent Manadou (sic dans L'Equipe du 22 juillet 2021, page 35), médaille d'or du 50 m nage libre des J.O. 2012. Le nageur n'aime pas la natation mais "aime gagner". Sans moi. Qui peut vibrer devant une victoire sur 50 m nage libre ? Qui peut sauter de joie sur une nouvelle breloque de Teddy Riner ? Leur famille, et puis qui ? Les J.O. sont pour l'essentiel de l'athlétisme : toutes les courses; Hélas! la France ne remporte que des médailles dans des sports qui ne font vibrer que les portables des médaillés. Le handballeur N. Karabatic fait les Jeux. Depuis qu'il a participé à des paris truqués, il m'intéresse autant que la carrière de François Fillon.