Mbappé détruit le Barça (1-4)

Le PSG a donné une leçon collective pleine de réalisme à Barcelone, équipe agonisante

Mardi 16 février 2021

C1, 8e aller

Barcelone 1-4 Paris

But pour le Barça: L. Messi (27e pen.)

Buts pour le PSG: K. Mbappé (32e, 65e 85e) et M. Kean (70e)

J'espérais un sursaut d'orgueil de Messi mais c'est Mbappé qui a sorti l'argenterie !

Je n'ai rien contre celui dont on dit qu'il est le "génie français". Si c'est un génie, Pasteur c'est quoi ? Je ne fais pas de cadeau à Mbappé parce que quand on dit qu'on est grand il faut le prouver à chaque match. Lui peut en rater 12 de suite, la presse ne dira rien. Par contre quand Ben Arfa rate une passe, il est dézingué sur l'Agora du PAF. Je ne veux pas que Mbappé se Griezmanne: le Catalan de passage a dit qu'il mangeait à la table de C. Ronaldo et Messi. C'est vrai: pour ramasser les miettes et débarrasser.

Un bon joueur ne suffit pas à faire gagner s'il doit se traîner dix partenaires comme autant de boulets. Ce fut le cas de Messi. Virtuose dans un orchestre de bras cassés, à l'image de Griezmann, le français sautillant à tors et à travers. Bon employé de bureau à l'Atletico; plein de faiblesses apparentes au Barça. Signer au Barça, cela ne veut rien dire. Il n'y a qu'à penser à "Dugâchis".

En revanche, un bon joueur dans une équipe ultra solidaire et collective peut faire des étincelles, s'il suit toutes les actions. Ce fut le cas de Mbappé, enfin dans le registre d'un Ballon d'or. Ce que je ne m'attendais plus à voir. C. Ronaldo a eu son premier trophée personnel à 23 ans. "Kiki" en a déjà 22. Alors vas-y mon Kiki ! Hier, à part une talonnade passe à l'adversaire, il a fait un match parfait: 9 sur 10. Un footballeur 4 étoiles. A lui de réitérer cette performance. Il ne doit pas être l'éternel espoir, comme Pogba ou Martial. Il ne doit pas se Payetiser.

On attendait un réveil du Barça. On n'a vu que Paris. Les Parisiens étaient tous concernés, remontés comme des pendules.

Quelle tristesse de voir le Barça en lambeaux, en perdition.

Les recruteurs en laissant partir Suarez et en conservant Griezmann ont montré leur incompétence.

Griezmann ? Ne tirons pas sur un corbillard. Il a vu trop grand avec le Barça. Un cycliste amateur ne peut pas conduire une F1. Ce soir, il mérite comme note - 10. Son football est si faible qu'il handicape Messi. Piqué a rameuté ses troupes, ce qui ne fut du goût de Griezmann. Cela prouve que les nouveaux venus peuvent contester les tauliers. Cela en dit long sur le changement de comportement. Tout nouveau joueur doit le respect à ceux qui ont participé à maintenir le club dans l'excellence: c'est le cas de Piqué. Griezmann est venu au Barça pour enfin gagner la C1 grâce à Messi. Pour l'instant quel est l'apport de "Grizou" comme ils disent ? C'est le néant total. Dire que Piqué s'attaque aux nouveaux pour masquer ses propres faiblesses c'est dire n'importe quoi.

O. Dembélé ? Il a joué. Passons sur ce joueur, brouillon, qui se mélange les pinceaux à chaque action. Sans doute a-t-il oublié de mettre le réveil: il dormait sur place.

Le Barça a joué sans aucun attaquant. Le seul offensif ce fut l'arrière latéral, Jordi Alba !

Messi ? Aux abonnés absents. Il n'a plus envie de jouer. Il traîne son âme en peine. On lui a enlevé Neymar (au Barça, il jouait pour l'équipe), on lui a retiré Suarez - qui est leader de la Liga avec l'Atletico- il a perdu Xavi et Iniesta. Il est orphelin de grands partenaires. Autour de lui, il n'y a des danseurs de Thé dansant. Le milieu de terrain du Barça n'est plus qu'un terrain vague ouvert aux quatre vents.

La nouvelle de ce soir ? Le Barça n'a plus d'équipe. Le club semble se suicider en direct.

Côté Paris, ce fut le contraire. Du sérieux, de l'application, de la concentration, de la simplicité.

Je dois cependant reconnaître que Kean - très bonne recrue- a fait une main dans la surface barcelonaise, non sifflée. La messe n'était pas encore dite. La vidéo est une fumisterie.

Paris a bien joué car on a vu une assemblée d'ouvriers, de travailleurs avec un MBappé qui a enfin compris qu'il lui fallait simplifier son jeu. Il a été parfait pendant 90 minutes, jouant et ne se regardant pas jouer. Je ne l'avais jamais vu faire un match référence. Sans Neymar, il joue dix fois mieux. Neymar accapare trop le ballon. Quand le Brésilien joue, tous ses partenaires sont pour lui. Quand le Brésilien n'est pas là, tous ses partenaires joue pour l'équipe.

Sans Neymar et sans Di Maria, les intouchables vedettes étrangères qui veulent toujours briller pour briller, Mbappé joue dix fois mieux.

Cette victoire du PSG est importante mais ce n'est qu'un 8e aller. La compétition n'en est qu'à son début. Le Barça ne pourra pas refaire son retard, tant ce groupe est faible, paresseux, sans lumière. Un onze au jeu imbécile. Intelligence zéro à tous les niveaux.

Mbappé a déclaré à la fin du match: "C'est bien. Beau match, je suis content pour l'équipe, pour moi, mais on a rien gagné..." Bien parlé. Franc du collier. Il a expliqué qu'on ne prenait pas une décision pour l'avenir sur un match réussi ou raté. Parler de la sorte après un triplé, c'est le signe d'une grande personnalité, pas surfaite. On lui souhaite le meilleur, mais attention: signer au Real Madrid ne signifie pas réussite assurée: regardons Hazard, fantomatique depuis son arrivée.

Mbappé doit penser au football 24 h sur 24 h, et s'inspirer de Cristiano Ronaldo et surtout pas de Neymar.

Lors de ce match, seul Paris a développé du jeu.

Paris mérite mille fois son succès.

Cependant, on est forcé de reconnaitre que le Barça n'a plus d'équipe. Ce n'est qu'un assemblée de gros salaires.

Le football a encore gagné, et c'est très bien.

Le PSG a démontré que le football Canada Dry peut être oublié dès lors que l'on joue vraiment un match avec une intensité constante.