Neymar (Acte 2) : Paris perd 0-1 mais élimine le Bayern Munich

La PSG s'est donné le droit de poursuivre le rêve de remporter la C1 2021. Les Allemands ont gagné à Paris mais quand on a pris 3 buts à domicile, c'est mission impossible.





Mardi 13 avril 2021

1/4 finale de C1 retour

PSG 0- 1 Bayern Munich

But pour le Bayern: Choupo-Moting (40e)


APRES LE MATCH

Le PSG est passé aux forceps.

Le club du Qatar accède en 1/2 pour rencontrer Man City ou le Borussia Dortmund.

Les Bavarois ont un banc trop quelconque. Il est incroyable que l'absence de Lewandowski leur coûte la qualification. Choupo-Moting n'a rien à se reprocher et on n'a rien à lui reprocher. Les Bavarois doivent étoffer leur effectif. Prendre 3 buts à la maison c'est inadmissible si l'on veut aller loin. Le Bayern a gagné à Paris mais le club est prié de rentrer à la maison et de regarder les 1/2 à la télévision. Les Bavarois n'ont pas su marquer plus d'un but en 90 minutes.

En face, Paris a résisté, et bien résisté. En contre, ils ont été maladroits dans le dernier geste. Neymar a plutôt bien joué même s'il n'est pas arrivé à marquer. Il a néanmoins touché la transversale et un montant. Navas s'est encore illustré tout comme Neuer.

Pourquoi Neymar a raté ses occasions ? Il a marqué mentalement... avant d'avoir marqué !

A Munich, sa divine passe à Marquinhos fut de l'improvisation. C'est ainsi que le football est magique.

Paris est qualifié. C'est mérité: marquer trois buts à Munich en Allemagne cela inspire du respect.

Ce ne fut pas un grand quart de finale retour. Pas un match mémorable. Dans 24 h tout sera oublié. L'important c'est d'aller plus loin et que cela ne s'arrête pas.

Il faut toujours avoir à l 'esprit que la Juventus Turin est allée 9 fois en finale pour n'en gagner que deux. Les équipes qui ne sont pas collectives n'ont aucune chance de gagner.


PS: dans l'autre 1/2, Chelsea s'est qualifié, tout en perdant 0-1 à la maison. Chelsea passe grâce à sa victoire 1-2 au match aller à Porto.


AVANT LE MATCH

Bayern Munich en C1 depuis 1956

11 finales disputées entre 1974 et 2020

6 trophées : 1974, 1975, 1976, 2001, 2013, 2020

5 défaites : 1982, 1987, 1999, 2010, 2112


Paris en C1 depuis 1970

1 finale disputée en 2020

0 trophée

1 défaite : 2020


La comparaison fait mal. On peut adoucir quand on sait que le PSG a été fondé en 1970. Cependant, le Bayern n’a mis que dix-huit ans pour accéder en finale et la gagner tandis que Paris à mis cinquante ans pour arriver en finale et la perdre.

Donc nous sommes en face de l’Histoire de l’un des plus grands clubs du monde contre la danseuse du Qatar qui s’est offert Neymar contre on achète une Ferrari pour frimer. Paris a donné 222 M€ à Barcelone pour acheter sa vedette brésilienne. Neymar gagnait 28 M€ en Espagne, par an. Il en gagne 36, en France. On comprend pourquoi il est venu s’ennuyer à Bougival même si le motif officiel c’est : à Paris, il va essayer de faire gagner au club sa première C1 tout en espérant le Ballon d’or, parce qu’au Barça c’est Messi qui raflait toute la gloire. En 2016, le Qatar était déjà prêt à aligner 40 M€ par an à Neymar sous forme de salaires, plus une chaîne d’hôtels à son nom, un jet privé pour faire France-Brésil aller retour quand cela lui chante, plus « son nom sur la Tour Eiffel » au moment de la signature. Comme Neymar ne voulait pas entendre parler de Paris- enterrement de première classe- son père a fait monter les enchères du côté du Barça qui a augmenté illico le fiston qui est passé de 11 M€ par an à 28. Autant Neymar joue sans envie en L1 autant il s’applique et s’implique en C1. Ce n’est plus le même joueur. Pour lui PSG-Marseille c’est comme PSG-Dijon. Il préfère PSG-Liverpool ou PSG- Bayern. Donc si le PGS se qualifie en 1/2 de la C1, on dira : bravo Neymar ! Et s’il perd, cela sera bien sûr de sa faute.

Mbappé n’a pas le même statut : c’est le jeune qui flambe ou pas. Qu’il joue bien ou mal, la presse est toujours de son côté car il fait vendre et donc on n’écorne pas son image.

Le match retour va encore mettre en présence des équipes diminuées. Des deux côtés, des joueurs importants sont portés pâles.

L’absence de public avantage les visiteurs.

La différence se fera sur l’envie et la précision.

C’est du 50-50. On ne plus dire que le Bayern est favori puisqu’il a perdu à la maison mais la fierté du Bayern n’est plus à prouver. Attention à la « bête » blessée.

Le discours inaudible ? Quand Neymar et Mbappé perdent, ils nous la jouent : on ne sait pas si on va rester au PSG… cela dépend des renforts à venir. Décodage : si on a perdu ce n’est pas à cause de nous deux. Ils nous bassinent avec ce discours alors que quand Paris gagne c’est grâce à eux !

Le Bayern n’est la danseuse de personne : le club a dépensé 400 M€ pour former son équipe actuelle quand le Qatar a claqué proche du milliard. Le Qatar peut acheter tout ce qu’il veut, sauf la C1 qui n’est pas à vendre. Il suffit de la gagner. Attention si Paris passe en 1/2 finale et élimine le tenant du titre, rien ne sera fait.

Les clefs du match ?

Les deux couloirs allemands doivent être au summum surtout Pavard-Kimmich-Sané.

Mbappé est rapide mais Coman et Sané aussi.

Choupo-Moting doit remiser des ballons sur Müller.

Le jeune Kean est un super joueur que les Allemands ne connaissent pas bien. C’est la révélation du PSG, actuellement en convalescence du Covid.

Neymar peut délivrer des passes inouïes s’il n’a pas trop joué à la PlayStation la veille du match.

Mbappé ? Revient d’un mois sans rien dans les jambes.

Kimpembe doit faire attention de ne pas donner trop de coups visibles, toujours à deux doigts de l’expulsion.

Vexé, Neuer va devoir démontrer qu’il reste aussi bon gardien que Navas qui lui est encore obligé de tenir la barraque, d’autant plus que Marquinhos est absent.