Neymar ou le football tiré par les cheveux

Le PSG est un très mauvais perdant: après leur défaite face à Nantes, le staff, le directeur sportif, les joueurs ont dit que s'ils avaient perdu c'est à cause de l'arbitre. Lamentable attitude. Jean Snella qu'aucun d'eux ne connait m'a dit: dans les années 1970 "Quand on perd cela ne nous rajoute rien si on ne reconnait pas qu'ils ont été plus forts que nous". Snella était un grand Monsieur et non pas un imposteur qui se remplit les poches.

Il faut saluer Antoine Kombouaré qui vient de se venger d'avoir été jeté du PSG !

Kombouaré est un vrai ancien joueur du PSG comme Rocheteau, Susic et beaucoup d'autres. Neymar connait-t-il Peyroche ? Le PSG est gangréné par les mercenaires. Neymar n'a qu'un but : retourner au Brésil, à Santos, et jouer peut-être avant aux Etats-Unis avec Messi. Le PSG pour les mercenaires n'est qu'un réservoir à Euros.

Le fiasco de Neymar se poursuit au PSG. Contre le Real Madrid, il a une chevelure blonde.

Quelques jours après , à Nantes, elle est blanche.

Un footballeur qui n'apporte rien au jeu.

Son football ? Toujours inconsistant. Il marque un but, puis rate un penalty contre les Nantais. (Messi lui aussi devient banal au PSG)

Sans jouer au PSG, Neymar a vu son nom sur le plus haut monument de Paris. Faute historique. Cela voulait dire qu'il était en terrain conquis.

Le football de Neymar est un football bling bling. Un football sans aucun intérêt.

C'est le premier footballeur starifié par le Net et non pas par le terrain.

Mbppé ne doit surtout pas s'inspirer de Neymar. Mbappé a été beaucoup trop fêté contre le Real Madrid. Un simple 8e aller !

A 99 % la presse n'est plus qu'une assemblée d'attaché(e)s de presse, mélange de ceux qui veulent faire un livre sur Mbappé avec ceux qui veulent une interview "exclusive". Quand il marque contre le Real il vient parader devant le panneau des sponsors. Quand il perd à Nantes ou contre Nantes au Parc des Princes à cause de lui (passe à l'adversaire) c 'est silence radio. Dès que "Kiki" rate un match, les "grandes plumes", le "grandes voix" se taisent complétement. Ils ne viennent cracher au bassinet que les jours avec. Les jours sans, ils se mettent aux abonnés absents.

Lorsque Kolo Muani ouvre le score pour Nantes devant le PSG en ridiculisant Navas, il a deux lignes dans la presse quand Mbppé fait la une pour moins que l'équivalent. A force de changer de gardien, le PSG les a rendus médiocres.

Et quand Mohamed Bayo marque un but missile contre l'OM pour Clermont il est passé pour lettre morte.

Les médias font passer Paris et Marseille avant pour question d'audimat.