PSG-Barcelone (1-1): O. Dembélé & Griezmann ne font pas oublier Suarez

Luis Suarez brille à l'Atletico Madrid quand les deux Français sont ses ternes successeurs


Mercredi 10 mars 2021

8e retour de C1

PSG 1- 1 Barcelone

But pour Paris: Mbappé (30e pen.)

But pour le Barça: Messi (37e)


Barcelone a mieux joué le match retour mais sans plusieurs buts cela ne sert à rien, et donc n'a servi à rien. Le gardien Navas a sorti le grand match : 9 arrêts décisifs ! Je me demande encore pourquoi Zidane l'a laissé partir du Real Madrid, pour le remplacer par le portier belge Courtois qui est bien moins performant. Sur le penalty de Messi, le gardien parisien a pris l'ascendant psychologique. Il occupait tout l'espace mental. Il a commencé à se planter devant le ballon. Comme un boxeur à la pesée. Il était menaçant mais il a fait tout ça intelligemment. Une belle subtilité dont je me suis régalé. J'étais sûr qu'il allait gagner le duel. L'angoisse du gardien au moment du penalty, de Peter Handke, c'est fini. Depuis des décennies c'est le contraire: le tireur est désormais angoissé. Ce goal je l'ai découvert en Coupe du monde. Et depuis, il a toujours assuré. Il donne au PSG ce que n'a pas su donner Buffon: une grande sécurité. Bien sûr, il ne peut pas tout arrêter mais mieux vaut jouer avec lui que contre lui.

Dominer n'est pas gagné. On l'a encore vu lors de ce match. Les Barcelonais ont bien tricotté sans savoir conclure, à l'image de Dembélé, encore un joueur sur lequel on ne peut pas compter. Son jeu n'a pas d'assurance. Il n'a pas de force. Il ne fait pas peur. Il est surtout très maladroit. Il se lance dans des percées, sans clef ni serrure en vue. Dire que le Barça avait Suarez en poste ! Sans doute le plus grand attaquant en activité avec Lewandowski. Dembélé est un gamin à côté. C'est un remplaçant, pas un titulaire. Il a marqué 27 buts sous le maillot du Barça, en 107 matchs. Insuffisant. Son football n'a pas l'envergure d'un grand attaquant digne du Barça. Il n'a pas la classe de Samuel Eto'o. Savez-vous pourquoi Eto'o s'écrit avec deux "O". Parce que quand on croit que son action est terminée, il en a encore sous le pied. C'est lui qui me l'a dit. Je ne dormais pas quand je savais que j'allais voir jouer Eto'o que le PSG a refusé parce qu'il était un sans papier. Thierry Henry est venu au Barça pour enfin gagner la C1 grâce à Messi, car à Arsenal il était incapable de l'offrir à Wenger. Dembélé et Griezmann sont venus à Barcelone pour faire comme Henry mais il n'y a plus Iniesta et Xavi, les deux géniaux architectes. Messi est trop seul. C'est pourquoi, il voulait Neymar avec lui. Neymar avec tous ses défauts à mille Griezmann quand chaque doigt de pied.

Barcelone est en fin de cycle. Ce n'est pas Griezmann qui va porter le club sur ses frêles épaules. Son football est d'une tristesse infinie, d'une grande pauvreté intellectuelle. Il est surcoté. Bon joueur de complément. Rien de plus. Une invention de la FFF pour donner une image positive à la France. Il fallait redorer l'image. Sans Benzema, la FFF n'avait plus d'icône publicitaire. Le football de Griezmann est barbant, rasant comme ses pubs avec les rasoirs. Je donne toute sa carrière contre un seul dribble de Raymond Kopa et une feinte de corps de Roger Piantoni. Il est champion du monde, oui c'est vrai, mais de la monotonie.

Paris a éliminé l'un des plus faibles Barça de l'histoire. Au Barça, Griezmann et Dembélé ne laisseront que les traces de pneus de leur voiture respective sur le parking du club.

La route pour gagner la C1 est encore longue. Les favoris sont le Bayern Munich, Man City et Liverpool qui n'a plus que la C1 pour briller. Attention à la bête blessée !

Paris va devoir réintégrer Neymar qui est un vaste problème car quand il joue, Mbappé perd 50 % de son efficacité.