top of page

Le président de la République absent aux obsèques de Thomas tué à Crépol


Pour aller aux obsèques des vedettes (Johnny, d'Ormesson et Belmondo), il est au premier rang, mais quand on tue un de nos enfants, au nom de la barbarie, il est absent.

Il est vrai que le locataire de l'Elysée a dit qu'il appelle les anonymes ceux "qui ne sont rien".

Le grand-père du petit-fils assassiné qui appartenait à tous les Français dignes de ce nom a dit que l'assassin avait un "couteau à la place du coeur". Tout est dit.

Qui va être capable d'arrêter la série de crimes, de meurtres, d'attentats, les uns plus lâches que les autres ?

Quel est le président de la République qui va enfin remplir son rôle: protéger les honnêtes gens ? Quand aura-t-on un vrai gouvernement ?

Il faut mettre fin à l'incompétence.

La politique spectacle c'est fini.

Les politiciens, eux, sont encerclés de "gorilles". L'important c'est eux.

Nous ? "On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen". Ceci n'est pas une réponse, mais un masque !

L'absence du président de la République signifie symboliquement que la France s'en lave les mains.

Là ce n'était pas de la com. ou de la récupération politique.

Le grand-père en deuil a aussi remercié la police qui a retrouvé si vite l'assassin et les assaillants. Il a donné une leçon à certains politicards. Je ne parle pas ici sur ce point précis du président de la République.

La France silencieuse à laquelle j'appartiens dit: stop, ça suffit, trop c'est trop !

Notre pays est dans un tel désordre que parler de la mort de Thomas pour certains c'est attiser le conflit entre les communautés, mais jusqu'à nouvel ordre, la France appartient aux hommes de bonne volonté.

Il n'est pas encore né celui qui va me dire comment je dois vivre.



Comments


bottom of page