Barreaud, Norval, Prunier et deux livres sur L'Equipe (Solar/ En exergue)

Voici cinq livres sur le sport dont trois sur le football toujours aussi mal dirigé en France vu l'état des tribunes. Dès que des idiots abîment le football, je pense à Cruyff, pour penser à l'essentiel: l'intelligence en mouvement perpétuel.



En cette période qui s'enlise avec le côté néfaste des tribunes garnies d'ignorants aussi bêtes que méchants qui nuisent au football, il est bon de lire des passionnés passionnants. Des observateurs avisés qui n'agitent pas le drapeau de la bêtise mais celui de l'intelligence.

Marc Barreau retrace toute l'histoire du football des Ardennes si chère aussi à Yanny Hureaux. Sedan ? Vous ne connaissez pas... Ce club a connu de très grandes heures avec des joueurs ouvriers qui travaillaient en semaine. On était loin des millionnaires actuels qui se font porter pâles au moindre bobo. Sous l'impulsion de Louis Dugauguez, Sedan s'est fait connaître dans tout le pays sous le charme de ses footballeurs qui n'étaient pas des footballeurs du dimanche. Lisez cet album très bien présenté pour voir ce qu'était un vrai dirigeant-entraîneur. Il parvenait même à dire à un joueur: "Ne pars pas en voyage de noces, on a besoin de toi..." Et le joueur renonçait, tout heureux. Sedan avant tout ! Pas besoin d'être Sedanais pour lire cet ouvrage de grandes qualités.

Jean Norval de son vrai nom Jean Levron (1938-1999) fut l'un des moteurs du mensuel- hélas! disparu- Miroir du football, a laissé un manuscrit inédit sur le football qu'il aimait et connaissait à la perfection. Il dit tout ce que l'on aime, et tout ce que l'on déteste. Un livre indispensable surtout pour ceux qui croient que le football est un sport de tarés pour tarés.

Dans la même lignée, Eric Prunier a repris le flambeau comme s'il était le fils spirituel d'un homme qu'il ne connaissait pas. Son livre est à la fois un Missel pour les passionnés passionnants et un pamphlet contre les bas de plafond qui saccagent notre enfance chaque fois qu'ils se manifestent de manière débile, c'est à dire tout le temps en fait. La beauté du football est ici présente. Tout comme la laideur de ceux qui le détruisent y compris sur les ondes. Je peux témoigner que 90% des intervenants sur le football s'en servent au lieu de le servir. Barreaud, Norval et Prunier, le servent, eux. Il faudrait des hommes de cette trempe à la tête de la direction du football français.

L'album 10 Faubourg-Montmartre rend hommage à tous ceux qui ont fait L'Equipe de la grande époque, celle des fondateurs dans une période sombre de notre histoire mais ceci est une autre histoire. Restons sur le journal... L'album célèbre aussi les secrétaires de rédaction et les précieux échotiers qui sont très importants dans la vie d'un journal. Un livre à picorer pendant des années. Dans ce livre, le choix des photographies n'est pas très fantastique, c'est bien dommage si l'on considère la force des archives. L'oeil du sport est là pour réparer ce manque avec un livre où l'on en prend plein les yeux à commencer par la couverture montrant Marie-José Pérec qui regarde le ciel dans une attitude maradonesque.


-Les Grandes heures su football ardennais, Marc Barreaud. Les éditions Noires Terres, 245 p., 28 €

-Des années de braise aux années de pèze, Jean Norval. En exergue, 270 p., 19 €

-Précis de décomposition du football, Eric Prunier. Préface de Marc Barreaud. Les éditions Ovadia, 180 p., 18 €

-10 Faubourg-Montmartre, sous la direction de Gérard Ernault. En exergue, 480 p., 29 ,90 €

-L'oeil du sport, par François Gille, Franck Seguin et Rémy Fière. Solar éditions, 160 p., 29 €