Ces J.O d'hiver laissent de glace


Les sports de neige et de glace me laissent froid, sauf quand ils sont pratiqués par des championnes et champions - je n'ai pas attendu l'écriture inclusive !- capables de partager des émotions. Ces derniers temps, sur les écrans, je vois surtout des gens qui se ressemblent tous. Qui peut vibrer devant un bout de carabine braqué sur une cible ?

Tous ces bonnets me donnent envie de dormir.

Pour vibrer il faut être un parent des ces sportifs, un ami.

Je reste hermétique, fermé à double tour, face à ces vrais exploits qui restent des exploits personnels, un couronnement. Quant aux commentaires, ils sont aussi stupides que ceux qui sont liés au football: des hurlements, des cris pour faire croire que c'est beau, important.

La beauté du sport n'a rien à voir avec tout ce commerce.

Marielle Goitschel a(vait) une voix, une intelligence, un caractère, une personnalité très attachante. Très sympathique. Une championne à 100 %, sur et dehors du ski.

Jean-Claude Killy impressionnait par son élégance. Une classe innée. Un vrai style quand il était en piste.

Il y en a eu d'autres, français et étrangers.

Le patinage artistique demande de la grâce. Katarina Witt, connaissent-ils ?

Je ne vois que des couples qui font tout pour ne pas tomber. Il ne s'agit que d'un exercice mille fois refait. Artistiquement c'est le degré zéro. Cela en devient même laid.

Ce sport de neige a combien d'audience ?

Il faudrait hurler "cocorico ! " quand un bavasseur nous annonce une nouvelle médaille pour la France. Ridicule et grotesque. Un véritable abêtissement des foules. Tous les sportifs ne sont pas des artistes, loin de là. J'ai plus de respect pour un paysan qui s'occupent bien de ses pommes de terre. Lui, on ne l'applaudira jamais. Je ne suis pas prêt à aimer le premier venu que je ne connais pas. Je pourrai citer ce qu'a dit Marcel Aymé quand on lui a proposé de recevoir la légion d'honneur... Genre: vous savez où ils peuvent se...