Des "Yeux dans les Bleus" aux "Bleus dans les yeux".

Faut-il en rire ou en pleurer ? 75 000 personnes ont dépensé de l'argent pour voir France-Croatie ? Les pauvres victimes du football-business. Il devrait d'ailleurs écrire: FC Mbappé-Croatie. Tout le système des Tricolores revient à donner la balle à Mbappé pour qu'il parte en courant. L'équipe de France joue en 1-1-1-1-1-1-1-1-1-1-Mbappé !

C'est ça le football en 2022 ?

Quelle tristesse ! Quelle solitude !

Chacun dans son coin.

Chacun dans sa bulle.

L'équipe de France ?

Championne du monde de l'ennui.

L'appel à la révolte du capitaine, houlala ! comme il fait peur !

Cela sent de plus en plus le jubilé pour le gardien titulaire. Certains consultants réclament son remplacement illico, en lui disant merci.

Ce groupe fait penser à 2002. L'accident industriel au Qatar est la prochain étape ?

Je comprends mieux pourquoi beaucoup de jeunes à présent préfèrent le rugby, le basket ou le handball.

Payer pour voir ça ?

Elle est réduite à attendre un but de Mbappé.

Heureusement que j'ai vu à l'oeuvre le Monaco des années 1960, le Brésil 1970, l'Ajax de Cruyff, la France de Platini, L'AC Milan 1990, le MU de Cantona et le Barça de Messi, Xavi et Iniesta.

Griezmann ? Il peut rater 20 matchs de suite, sans perdre sa place.

C'est l'équipe de Griezmann, pas l'équipe de France.

Tôt ou tard, il va marquer. Et les publicités du rasoir reprendrons.

Tous les joueurs ne bénéficient pas de favoritisme. Exemple, Hatem Ben Arfa. Lui dès qu'il rate une passe, il est sorti du football français, EDF et L1. Griezmann peut échouer à Barcelone, être transparent pendant des matchs entier chez les Tricolores, tout en étant traité comme si c'était un joueur du calibre de Platini, Cantona ou Zidane.

Il voulait diner à la table de Messi et de CR7. Pour débarrasser ?