Le football Canada Dry

Le football de la décennie 2021 marque le passage du traditionnel au virtuel


Dimanche 7 février 2021

24e journée de L1

Marseille-PSG, 21 h sur C+ (1)


Sous la pandémie, nous assistons au déclin du football traditionnel qui cède du terrain au football virtuel:

-Pas de renouvellement dans le lectorat de L'Equipe qui offre de plus en plus de page au football virtuel. Beaucoup d'émissions copient celles d'Eugène Saccomano qui lui s'était inspiré de confrères italiens, sans le cacher

-Le football traditionnel sans public n'éveille aucune passion. C'est une parodie de football

-Neymar annonce le football virtuel car c'est une création des réseaux sociaux. Savoir qu'il a la chiasse devient une information quand ce n'est pas sa coiffure ou son anniversaire, j'en passe et des pires

-Messi et C. Ronaldo ne sont pas dépassés par Mbappé ou Hazard, joueurs surcotés. Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà. C'est dire que la relève est en panne. D'habitude les champions se succèdent.

-Les derniers fans du football traditionnel se révoltent- comme à Marseille- car ils sentent que leur sport fétiche s'épuise

-On ne parle plus que des salaires des joueurs. Combien gagner Trucmuche ? Cela nous fait une belle jambe !

-L'identité des clubs est bafouée. Le propriétaire de Marseille connait-il Ben Barek ? Celui du PSG sait-il qui est Peyroche ? Ceux de MU ne connaissent pas Stiles.

-On nous vend OM-PSG comme si c'était Barça-Real

-Les consultants- anciens joueurs médiocres- ont pris la place des journalistes qui ne sont plus que des faire-valoir

-Le football traditionnel est victime de vautours qui s'engraissent sur son dos

-Il faut revenir à ce que disait le grand entraîneur de Liverpool, Bill Shankly: "Le football c'est les joueurs, l'entraîneur et les fans. Les présidents se sont là que pour les chèques"

-La vidéo s'avère être une tueuse d'émotions

-L'efootball est le C-19 du football en plein air


PS: seul un championnat européen peut donner du sursis au traditionnel: Dijon-Metz c'est fini. On veut voir Liverpool-Juventus Turin


(1) OM 0-2 Paris